La Défense porte plainte contre les militants qui se sont introduits à Kleine Brogel © BELGA

La Défense va porter plainte contre les militants qui se sont infiltrés le week-end dernier dans la base militaire de Kleine Brogel dans le Limbourg, a fait savoir mercredi un porte-parole.

"On ne s'introduit pas impunément sur une base militaire", a-t-il ajouté. Dimanche, huit militants de la campagne "Nuke free zone" s'étaient introduits dans la base aérienne. Ils avaient symboliquement exfiltré des ogives nucléaires. Les activistes demandaient au gouvernement fédéral d'établir une feuille de route visant au retrait des armes nucléaires sur le territoire belge et de signer le traité onusien d'interdiction des armes nucléaires.

Les militants peuvent être poursuivis pour avoir enfreint l'article 120 ter du code pénal, a précisé le porte-parole. Selon cet article, toute personne qui, "sans autorisation, aura escaladé ou franchi (...) les murs, barrières, grilles, palissades, haies ou autres clôtures, établis sur un terrain militaire", risque une peine d'emprisonnement de huit jours à un an ainsi qu'une amende de 26 à 100 euros.