Bart De Wever remet une nouvelle fois en doute la sortie du nucléaire © BELGA

Le président de la N-VA Bart De Wever a une nouvelle fois remis en doute mercredi soir la sortie du nucléaire. "Sortir de l'énergie fossile, sortir du nucléaire et en même temps réaliser l'électrification du parc automobile pour 2030 n'est pas réaliste en termes d'approvisionnement et de prix", a-t-il indiqué lors d'un débat politique organisé par l'organisation des entreprises technologiques Agoria.

Il y a un mois et demi, un pacte énergétique était finalement scellé après des mois d'atermoiements, confirmant la sortie du nucléaire en 2025. Opposée à la sortie, la N-VA avait fini par se rallier à l'idée d'un monitoring portant sur l'effectivité des alternatives.

Mais pour Bart De Wever, la sortie du nucléaire n'est pas une évidence: le secteur pétrochimique dans le port d'Anvers est particulièrement énergivore. Il fait également observer que la France, la Suède et la Suisse maintiennent leurs centrales nucléaires actives. "Malheureusement, il reviendra au prochain gouvernement de décider", a-t-il dit.