Pénurie d'enseignants : La majorité PS-cdH repousse une motion d'Ecolo demandant des mesures d'urgence © BELGA

La majorité PS-cdH au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a repoussé mercredi après-midi une motion de l'opposition écologiste pressant le gouvernement de prendre des mesures d'urgence face à la pénurie et l'absence d'enseignants dans certaines écoles.

En raison des difficultés à remplacer les profs absents, plusieurs élèves de différentes écoles n'ont plus eu cours depuis plusieurs semaines dans certaines matières, alors que les examens de fin d'année approchent, a justifié la cheffe de groupe Ecolo, Barbara Trachte.

Celle-ci souhaitait en conséquence que la plénière du Parlement demande au gouvernement d'organiser "de toute urgence" pour les élèves concernés des séances de rattrapage pour les matières qui seront évaluées des prochaines épreuves externes organisées par la Fédération (CE1D et CESS) "afin de leur donner les mêmes chances qu'aux autres" élèves.

La motion réclamait aussi la mise en place d'urgence de mesures pour mieux accueillir les enseignants débutants dans la profession. De nouveaux chiffres livrés mardi en commission du Parlement par la ministre Schyns ont confirmé toute l'ampleur de l'hémorragie.

Ainsi, sur les 4.425 nouveaux profs engagés en 2012, seuls 65% d'entre eux sont toujours enseignants aujourd'hui. Les défections sont particulièrement importantes parmi les jeunes profs titulaires d'un Master: cinq ans après leur recrutement, la moitié d'entre eux ont en effet déjà quitté le métier.

Rejetée par la majorité PS-cdH, la motion d'Ecolo a toutefois été soutenue par l'ensemble de l'opposition.