La Belgique (FIH-16) s'est inclinée en quart de finale de la Coupe du monde messieurs de hockey en salle, vendredi soir à Berlin, Allemagne. Les Indoor Red Lions ont été battus par l'Australie 2-4 (mi-temps: 0-2), clôturant ainsi les premiers Mondiaux indoor de leur histoire à une belle 6e place finale, leur objectif initial.

Après deux victoires de rang, contre la Suisse et l'Afrique du Sud, dans ses deux dernières rencontres de groupe, la Belgique d'Alexandre de Chaffoy, 3e de la poule B défiait l'Australie, 11e nation mondiale, qui avait aligné de son côté 3 succès, 1 partage et 1 seule défaite contre l'Allemagne pour s'offrir la 2e place de sa poule A.
Les Belges ont été cueillis à froid par les Aussies, qui prenait le meilleur départ en ouvrant la marque dès la 2e minute sur un but signé Jack Hayes. Les Belges sont rentrés progressivement dans leur rencontre, mais sans trouver la faille dans la structure défensive adverse. Rapides en contre-attaque, les Australiens doublaient même leur avance via Jake Sherren (11e). Le seul pc obtenu par les Belges avant la pause était bloqué par le gardien australien.
De retour des vestiaires, les hommes d'Alexandre de Chaffoy se montraient plus entreprenants et trouvaient le plafond du but adverse sur leur 2e pc, bien tiré par Tom Degroote. Alors qu'ils s'octroyaient plusieurs occasions d'égaliser, c'est au contraire à nouveau Hayes qui rétablissait un écart de deux buts pour ses couleurs (29e). Jouant le tout pour le tout, sans gardien et à six joueurs de champ, la Belgique réduisait encore l'écart à 4 minutes du terme, sur pc transformé par Tanguy Zimmer, mais sur un dernier contre James Knee scellait le sort des Red Lions (40e).
Pour une place en finale, l'Australie rencontrera samedi soir l'Autriche, 2e mondiale et championne d'Europe en titre, qui s'est de son côté défaite de la Pologne 2-1 dans son quart de finale.
Plus tôt dans la soirée, l'Iran (FIH-7) a validé son ticket pour le dernier carré en prenant la mesure 2-1 de la République tchèque (FIH-6) aux shoot-outs (2-2 au terme du temps réglementaire). Les Iraniens auront la lourde tâche d'affronter dans l'autre demie l'Allemagne, grande favorite pour reprendre un titre qu'elle avait laissé échapper il y a trois ans à Leipzig, et qui s'est facilement qualifiée pour le stade suivant en s'imposant 3-0 contre la Suisse.