Le ministre Geens dispose du budget nécessaire pour prendre des mesures dans les prisons © BELGA

Le ministre de la Justice Koen Geens dispose des moyens nécessaires pour respecter les engagements qu'il a pris auprès des syndicats de gardiens de prison, a-t-il déclaré vendredi matin sur les ondes de Radio 1. Ces moyens sont "bloqués dans le budget", a indiqué le ministre CD&V.

Les syndicats des agents pénitentiaires ont entamé une nouvelle grève jeudi soir pour protester contre un manque de personnel, malgré une rencontre "constructive" avec le ministre de la Justice mercredi. Ils déplorent que la proposition remise par Koen Geens ne soit pas cosignée par la ministre du Budget Sophie Wilmès. La garantie est insuffisante dans ces conditions, selon les syndicats.

L'argent nécessaire pour mettre en oeuvre les engagements est "bloqué dans le budget", a toutefois précisé vendredi matin le ministre CD&V à Radio 1. Koen Geens a également rappelé les mesures déjà prises afin de lutter contre la surpopulation carcérale et la pénurie de personnel. "Depuis juillet 2016, j'ai recruté 851 personnes pour le système pénitentiaire, malgré des procédures difficiles. Je ne pense pas que beaucoup de ministres de la Justice l'aient déjà fait."

Le ministre reste confiant pour la réussite des négociations avec les organisations syndicales. "Je ne peux pas spéculer sur ce que je ne sais pas mais je crois quand même que j'ai un bon contact avec les syndicats." D'après lui, beaucoup de membres du personnel sont prêts à travailler dans la plupart des prisons malgré le actions. "Le déploiement de la police n'est pas dramatique ce vendredi."