La Belgique manque son objectif annuel de baisse des émissions non industrielles © BELGA

Les dernières données définitives viennent de tomber au sujet des émissions de gaz à effet de serre de la Belgique, dont l'inventaire a été communiqué à la Commission européenne au début de cette semaine, rapporte Le Soir jeudi. Les données confirment qu'elles ne diminuent plus, et sont même reparties à la hausse.

Entre 2014 et 2015, les émissions belges avaient déjà progressé, après des années de diminution constante. De 2015 à 2016, la quantité de CO2 émise a encore crû de 0,2%. Par rapport à 1990, notre pays enregistre tout de même une baisse de ses émissions de 19,2 %, mais le constat est préoccupant.

Ce sont surtout les émissions non industrielles qui posent problème, note Le Soir. Or, ces dernières font l'objet d'un engagement de notre pays: la Belgique doit réduire ses émissions de 15 % en 2020 par rapport à 2005. Il s'agit des rejets du transport, du logement, des bureaux, de l'agriculture, etc. Depuis 2013, ces émissions devraient même suivre une trajectoire de diminution linéaire. Alors que nous respections cet objectif annuel depuis trois ans, pour la première fois, on constate un dérapage: "En 2016, l'objectif annuel est manqué de 0,4 %", relève l'administration fédérale de l'Environnement. Un dérapage plus précoce que les projections qui avaient été faites, qui tablaient sur 2018.