Un buste de Léopold II qui avait été déboulonné dans la nuit de mercredi à jeudi par un collectif anti-colonial, a été retrouvé samedi dans un fourré du même parc par les équipes de Bruxelles-Environnement, indique samedi la RTBF. Le buste n'a pas été endommagé et sa réapparition fait suite à une vidéo du bourgmestre de la commune, Marc-Jean Ghyssels, qui avait lancé un "appel à retrouver le buste". Celui-ci devrait retrouver sa place dans un mois ou deux.

Le vol du buste a été perpétré par un collectif anti-colonial nommé Association citoyenne pour un Espace public décolonial (ACED) qui, à travers un communiqué, avait justifié son geste. "Mis à l'honneur par l'historiographie officielle, Léopold II est surtout l'auteur d'une entreprise méthodique de pillage, responsable de plusieurs millions de morts, qui a profondément déstructuré les sociétés locales. La gravité de ces crimes invalide toute démarche visant à louer publiquement l'action de Léopold II dans d'autres domaines."
Par le passé, des activistes s'en sont déjà régulièrement pris à des statues du monarque controversé. La statue équestre de Léopold II, sur la place du Trône à Bruxelles, a ainsi été badigeonnée de peinture rouge en 2008, 2013 et 2015.
En 2017, une autre statue du deuxième roi des Belges à Mons a été recouverte de photos rappelant les exactions coloniales. En 2004, c'est une main d'une statue de Léopold II, dressée sur la digue d'Ostende, qui a été coupée en guise de protestation contre la politique coloniale menée par ce souverain au Congo.