Bruxelles

Aujourd'hui
  • 57%
  • OSO 22km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Angela Merkel veut réduire les fonds de préadhésion attribués à la Turquie

La chancelière allemande Angela Merkel veut couper dans les fonds de préadhésion dont la Turquie bénéficie en tant que pays candidat à l'entrée dans l'Union européenne, a-t-elle indiqué jeudi en prélude d'un Sommet européen à Bruxelles.

A la demande de Mme Merkel, les chefs d'Etat et de gouvernement aborderont lors de leur réunion les relations européennes avec la Turquie.

Pendant la campagne électorale allemande, la chancelière avait plaidé pour mettre un terme aux négociations d'adhésion avec Ankara. Cette position ne fait cependant pas l'unanimité chez ses homologues européens.

Mme Merkel a donc décidé de porter son attention sur les aides financières dont dispose la Turquie en tant que candidate à l'adhésion. "Je vais m'impliquer pour une diminution de ces fonds", a-t-elle annoncé.

Les Européens ont réservé 4,45 milliards d'euros pour soutenir la Turquie dans le processus d'adhésion entre 2014 et 2020. Près de deux milliards d'euros doivent être déboursés entre 2018 et 2020.

La volonté affichée par Mme Merkel est due en partie à la détention de ressortissants allemands dans les geôles turques, mais pas seulement. La chancelière considère en effet que la démocratie et l'Etat de droit n'évoluent pas "dans la bonne direction" à Ankara.

Angela Merkel peut en tout cas déjà compter sur un soutien côté belge. En février dernier, la Chambre a voté une résolution appelant le gouvernement à plaider au niveau européen pour un gel des négociations d'adhésion avec la Turquie, ainsi que des fonds prévus dans ce cadre.
Cet article me rend ...
  • 8
  • 20
  • 0
  • 0
  • 0