Bruxelles

Aujourd'hui
  • 24° 14°
  • 8%
  • NO 8km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Train arrêté à Deinze le 9 avril: "Les procédures ont été suivies correctement

"Les procédures ont été suivies correctement" lors de l'arrêt du train, bondé, le dimanche 9 avril dernier sur le territoire de la commune de Deinze, a indiqué le ministre de la Mobilité François Bellot à la Chambre.

Plus de 2.000 personnes se trouvaient dans le train qui s'était arrêté après qu'une vingtaine de passagers s'étaient senti mal. Selon François Bellot, le manque de climatisation dans l'un des wagons est à l'origine de l'incident.
Le service 100 a été informé immédiatement, après quoi le plan d'intervention médical a été activé, tout comme le plan d'intervention interne de la SNCB. Il ressort de l'évaluation présentée par le ministre à la Chambre que ces procédures se sont correctement déroulées et que les employés de la SNCB ont effectué leurs tâches comme prévu.
Le train transportait moins de passagers que sa capacité totale, qui est de 2.250 passagers. Il était cependant chargé puisqu'il s'agissait du premier train à circuler après un accident de personne survenu plus tôt dans la soirée. Il a également dû effectuer un détour à la suite de cet accident.
François Bellot a également expliqué que certains trains avaient été retenus à Bruges, faute de conducteurs ayant connaissance des déviations à emprunter. C'est pourquoi la SNCB compte prévoir à l'avenir que des conducteurs puissent tout de même circuler sans connaître l'itinéraire de déviation, et ce dans des circonstances spécifiques. Une discussion à ce sujet aura lieu avec le Service de sécurité et d'interopérabilité des chemins de fer (SSICF). La SNCB étudie encore la possibilité de pouvoir tenir plusieurs conducteurs en réserve dans les principaux nœuds de circulation. Ce qui n'est pas évident, d'après Inez De Coninck, députée N-VA, car la SNCB dispose "à peine du nombre de conducteurs suffisant".
Le ministre de la Mobilité a enfin annoncé qu'il a demandé lors d'une discussion avec les managers que davantage d'attention soit portée à la communication de crise au sein des sociétés du chemin de fer. Un déploiement plus rapide des services de secours locaux est notamment envisagé.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 1