Bruxelles

Aujourd'hui
  • 17° 10°
  • 100%
  • OSO 25km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

L'hydrogène : carburant d'avenir ?

L'hydrogène peut servir pour les piles à combustible qui alimentent les moteurs électriques. Avec ce gaz, plus besoin d'attendre que la voiture se recharge. Il suffit de faire le plein.

L'hydrogène : carburant d'avenir ?

L'hydrogène peut servir pour les piles à combustible qui alimentent les moteurs électriques. Avec ce gaz, plus besoin d'attendre que la voiture se recharge. Il suffit de faire le plein. Abondant et facile à produire avec de l'eau, l'hydrogène est présenté comme le carburant d'avenir. Il est même testé à grande échelle avec des véhicules dont certains sont déjà commercialisés. Même si le nombre de pompes H2 est encore très réduit.

Avantages et inconvénients de l'hydrogène

Avantages et inconvénients de l'hydrogène

Les voitures à pile à combustible utilisant de l'hydrogène ont l'avantage d'être silencieuses et de n'émettre que de la vapeur d'eau. Ce rejet à l'échappement est lié à la réaction entre l'H2 et l'oxygène (O2). La pile à combustible va ainsi produire l'électricité pour faire fonctionner, parfois avec une batterie-tampon, le moteur électrique de la voiture. L'avantage est donc de ne pas devoir recharger la voiture. Il faut simplement remplir le réservoir d'hydrogène, sous pression, pour retrouver jusqu'à 500 km d'autonomie. Les inconvénients, c'est d'abord le réservoir qui prend de la place. Ainsi que le poids de la pile. C'est aussi la sécurité pour le remplissage. Mais c'est surtout l'énergie nécessaire à l'extraction de l'hydrogène. Le bilan énergétique ne serait pas aussi intéressant qu'il ne le semble à première vue. De plus, l'H2 n'est pas facile à stocker, ni à transporter.

Toyota Mirai

Toyota Mirai

Le modèle le plus emblématique de la conduite à l'hydrogène est la Toyota Mirai. Son look futuriste est en lien avec son nom. Mirai veut dire « futur » en japonais. C'est dire si Toyota y croit. Cette berline est commercialisée en Belgique depuis 2016 en contrat de leasing. À son volant, on retrouve la sensation de la conduite d'une voiture électrique, hormis un petit sifflement. Le couple de son moteur de 154 ch lui procure d'ailleurs de belles accélérations avec un 0 à 100 km/h sous les 10 s. Les 5 kg d'hydrogène à 700 bars seront épuisés après 400 km en moyenne. Ensuite, il faut faire le plein. L'opération ne prend que 3 minutes. Problème : il n'y a qu'une seule pompe publique en Belgique, à Zaventem. Il faut dire que c'est dans cette ville du Brabant flamand que Toyota a installé un centre de recherches où ses ingénieurs ont besoin de faire de temps en temps le plein d'hydrogène.

Hyundai ix35 FCEV

Hyundai ix35 FCEV

La Hyundai ix35 FCEV est l'autre voiture hydrogène disponible en Belgique. C'est un SUV de 136 ch dérivé d'un modèle classique. Il a été le 1er véhicule à pile à combustible commercialisé en série. Hyundai est donc un précurseur. L'ix35 FCEV date de 2013. Mais il a fallu attendre que l'infrastructure des pompes hydrogène se développe un peu avant que la marque coréenne ne la lance sur le marché. En Belgique, c'était en 2015. Notamment parce qu'une entreprise voulait s'équiper d'une flotte hydrogène en installant sa propre pompe. Dans d'autres pays, la situation est différente. En Scandinavie, par exemple, des corridors permettent de se déplacer entre les villes principales en étant sûr(e) de trouver de quoi remplir son réservoir. Hyundai est d'ailleurs l'un des partenaires du projet. Et la marque y croit puisqu'elle prépare déjà une 2de génération pour 2018.

Honda Clarity

Honda Clarity

Honda a également sa voiture à hydrogène : la Clarity. Elle est arrivée sur les routes en 2008, mais n'a pas été commercialisée de suite. Le véhicule a été réservé à des familles choisies pour un programme d'essai. Ces tests ont eu lieu en Californie et au Japon où un réseau de stations hydrogène rendait cette expérimentation possible. La FCX Clarity avait alors une autonomie de 430 km avec un moteur de 134 ch. En 2016, Honda a présenté une nouvelle génération. Son autonomie est passée à plus de 500 km avec un boost temporaire à 177 ch. Cette Clarity est disponible en concession au Japon. Elle devrait ensuite arriver prochainement en Europe via le Royaume-Uni. Et pendant ce temps, d'autres marques testent encore cette technologie, comme Audi, BMW et Mercedes. L'arrivée d'autres modèles pourrait s'accélérer, notamment après 2020. À la condition d'avoir un réseau de distribution d'hydrogène suffisamment dense. Sans quoi, cette solution n'aura pas de futur proche.