Toujours plus de motards sur nos routes © BELGA

Selon les chiffres de la Febiac, la Fédération belge et luxembourgeoise de l'Automobile et du Cycle, le nombre de nouveaux motards dans notre pays est stable, voire en légère augmentation. Toujours d'après elle, cela s'explique par le nouveau système de permis de conduire progressif, mis en place voici 6 ans maintenant.


En Belgique, tout jeune conducteur désirant se mettre à la moto est soumis depuis mai 2013 au système de permis progressif, conséquence d'une réglementation européenne. En Belgique, après avoir passé un examen théorique puis un examen pratique, un candidat motard de 18 ans doit, durant deux ans, conduire une moto ou un scooter de 125 cc développant une puissance maximale de 11 kW ou 15 ch. Au terme de cette période, il reçoit un permis A1.

Dès l'âge de 20 ans, le conducteur a accès au permis A2 après quatre heures de formation et un examen pratique. Avec ce permis, il peut circuler sur une moto ou un scooter affichant une puissance maximale de 35 kW ou 48 ch. À 22 ans, les motards qui ont suivi cette procédure peuvent bénéficier d'un permis A, pour lequel il n'y a plus de restrictions techniques.

Toute personne de plus de 24 ans qui souhaite commencer à rouler en moto ou en scooter ne doit pas passer par ces étapes intermédiaires et peut directement accéder au permis A sans restriction: ceci explique que de nombreux motocyclistes attendent leur 24ème anniversaire pour se mettre à la moto parce qu'ils ne doivent ainsi passer qu'un seul permis et acquérir une seule moto.

D'un autre côté, on constate que de plus en plus de jeunes à partir de 18 ans optent pour un scooter ou une moto de 125 cc (A1). Le nombre de permis A2 attribué est lui aussi en progression. Les machines de ces catégories sont en effet moins onéreuses, à l'achat, à l'entretien et à l'utilisation, et sont plus à l'aise dans les embouteillages que les grosses motos.

Il semble par ailleurs que, congestion du trafic oblige - un domaine où la Belgique figure parmi les champions européens - le nombre de navetteurs utilisant un deux roues motorisé soit appelé à augmenter encore à l'avenir.