L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a remporté le Rallye du Chili, 6e manche inédite du Championnat du monde (WRC), devant les Français Sébastien Ogier (Citroën) et Sébastien Loeb (Hyundai) dimanche. Thierry Neuville (Hyundai), contraint à l'abandon après un accident samedi , cède la 1e place du championnat à Ogier.


Avec désormais 122 points, Ogier, champion du monde en titre, reprend la tête du classement des pilotes à Neuville (Hyundai), bloqué au 3e rang avec 110 unités. Tänak remonte à la 2e place avec 112 points.
L'Estonien, âgé de 31 ans, a pris les commandes de l'épreuve, inscrite pour la première fois au calendrier du WRC, dans la deuxième spéciale vendredi. Il n'a eu ensuite qu'à gérer son avance (23 sec 1/10 au final), Ogier répétant ne pas disposer d'une voiture lui permettant de rivaliser.
Ogier, sextuple champion du monde a pour sa part dû résister dimanche aux assauts de Loeb, qui échoue à 7 sec 1/10, dans un affrontement réminiscent de la saison 2011, quand ils évoluaient tous les deux chez Citroën.
Le nonuple champion du monde avait carte blanche pour tenter de détrôner son homonyme afin de le priver de quelques points potentiellement importants dans la quête du titre mondial, que Neuville convoite également.
Tänak et Ogier prennent respectivement 5 et 4 points dans la Power Stage, dont le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota), Loeb et le Britannique Kris Meeke (Toyota) complètent le top 5.
Leader du championnat avant de venir au Chili, Neuville est parti à la faute au cours de la 8e spéciale samedi dans le tronçon de Maria Las Cruces, alors qu'il pointait au 3e rang. Victime d'une violente sortie de route, le Saint-Vithois a été transporté à l'hôpital de Concepcion. Il ne souffre d'aucune fracture ni blessure et sera bien au départ du prochain rallye, du 30 mai au 2 juin au Portugal.