Mercedes vient de terminer les derniers essais hivernaux de son e-Sprinter, son fourgon 100% électrique destiné au transport de grands volumes. Il sera commercialisé au second semestre de cette année.


Les clients attendent des futures fourgonnettes électriques la même efficacité que celle des fourgon à moteur thermique, et pour les professionnels de la livraison et du transport, la donnée la plus importante reste la fiabilité, même dans des conditions difficiles. Les tests d'endurance hivernaux effectués sur l'eSprinter Mercedes-Benz portaient précisément sur ce point.

Pendant plusieurs semaines, l'équipe de développement a soumis la fourgonnette 100% électrique à un véritable test d'endurance dans le nord de la Suède, à des températures descendant à 30° sous zéro. Avec une autonomie d'environ 150 kilomètres (batterie 55 kWh, avec maximum 900 kilos de marchandises), l'e-Sprinter est conçu pour la distribution en rayon d'action court. Les essais en Suède ont montré que, même durant un hiver glacial, une autonomie d'environ 100 km reste tout à fait possible.

Dans un premier temps, le nouveau e-Sprinter sera disponible en tant que fourgon avec toit haut. Son volume de charge maximal est de 10,5 m³, comme un Sprinter thermique. Semblable au moteur diesel d'entrée de gamme, son moteur électrique développe 85 kW et un couple de 300 Nm. Comme pour l'e-Vito, la vitesse maximale peut être configurée en fonction de la tâche à accomplir: 80, 100 ou 120 km/h.