Volkswagen veut jouer un rôle de pionnier dans le domaine de la mobilité électrique. Dans cette optique, la marque allemande met sa plateforme modulaire MEB pour voitures électriques à la disposition d'autres fabricants.


L'objectif est de réduire significativement les coûts de la mobilité électrique en la déployant le plus largement possible, ce qui permettra de réaliser des économies d'échelle et tirer vers le bas le prix de vente final des voitures électriques.

Le groupe allemand prévoit actuellement une première vague d'environ 15 millions de véhicules 100 % électriques basés sur la plate-forme MEB. La société e.GO Mobile AG, d'Aix-la-Chapelle, sera le premier partenaire extérieur à s'en servir dans le cadre d'un projet concret déjà planifié.

Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen AG: "la plate-forme MEB va devenir la norme pour la mobilité électrique. Elle va nous donner la possibilité de rendre la mobilité individuelle neutre en CO2, sûre, confortable et accessible au plus grand nombre parce que cette plate-forme permet la production rentable de véhicules en petites séries."

Pour Günther Schuh, PDG d'e.GO Mobile AG, c'est une belle opportunité: "nous pourrons démontrer notre savoir-faire dans la construction de véhicules en petites séries basés sur des châssis en profilés d'aluminium extrudé. La plate-forme MEB fera de nous une société plus rapide, plus robuste et plus rentable."

Volkswagen va investir près de 44 milliards d'euros dans l'électrification, la transformation numérique, les services de mobilité et la conduite autonome d'ici à 2023, dont 30 milliards d'euros rien que pour la mobilité électrique. En 2025, les véhicules électriques devraient représenter environ un quart du portefeuille de modèles du constructeur.