Un "petit" salon de l'Auto qui continue à attirer en dépit de la tendance européenne à la baisse © BELGA

Le "petit" salon de l'auto aura lieu du 18 au 27 janvier prochains à Brussels Expo, au Heysel. Cette 97e édition, qui, comme toutes les années impaires, sera en partie consacrée aux véhicules utilitaires légers, s'annonce comme "un grand cru", selon les mots de la Fédération belge de l'automobile et du cycle (Febiac), organisatrice de l'événement. Celui-ci continue en effet à attirer, non seulement le public, mais aussi les exposants, là où nombre d'autres salons en Europe ne parviennent plus à composer une affiche représentative du marché.


Sur 110.000 mètres carrés, l'ensemble des principaux constructeurs automobiles actifs sur le marché européen seront ainsi de la partie. Cette superficie servira également à la promotion du deux-roues motorisées, des véhicules utilitaires légers et des engins de nouvelle mobilité et de mobilité partagée.

Automobiles et véhicules utilitaires légers se partageront sept palais, dont un entièrement consacré à 'Dream Cars', une exposition de véhicules de luxe. Les deux-roues motorisées disposeront de deux halls, tandis que les carrossiers et spécialistes de l'aménagement de véhicules utilitaires s'en partageront un autre. Enfin, l'exposition temporaire #WeAreMobility investira un dernier palais pour faire la part belle aux (nouvelles) solutions de mobilité.

Chaque année, entre 4 et 5% de la population belge assiste à ce salon. Ses organisateurs tablent d'ailleurs sur la visite de quelque 450.000 personnes, là où la précédente version "impaire" consacrée aux utilitaires en avait attiré un nombre record de 437.000 en 2017. L'an dernier, 550.000 visiteurs s'étaient rendus au véritable salon de l'auto. Pour y accéder, il faudra débourser 15 euros.