Des Range Rover autonomes en circulation © BELGA

Le développement de la voiture autonome connaît une accélération. De plus en plus de prototypes roulants entrent en phase de tests en conditions réelles. C'est depuis peu le cas de Range Rover, dans les environs de Coventry, en Angleterre.


Habitué des passages et routes les plus difficiles au monde, un Range Rover vient sans doute d'effectuer la portion la plus importante et décisive de l'histoire de la marque. En effet, un Range Rover Sport autonome prototype a abordé le périphérique de Coventry, en accomplissant avec brio les changements de voie, l'intégration au trafic et les sorties de carrefour à la vitesse maximale de 64 km/h, et ce sans l'intervention du chauffeur.

L'essai s'inscrit dans le cadre du projet "UK Autodrive" de 20 millions £ financé par le gouvernement, qui se clôture ce mois-ci après un programme de trois ans. Les ingénieurs de Jaguar Land Rover ont accompli d'importants essais de technologie de conduite autonome sur pistes fermées avant de mettre le cap sur des voies publiques de Milton Keynes et Coventry.

Le Range Rover Sport qui a servi de cobaye a été modifié pour inclure des capteurs de navigation supplémentaires: Radar et Lidar. Ainsi, ce véhicule peut aborder de manière autonome les ronds-points, les feux de signalisation, les piétons, les cyclistes et d'autres véhicules. Il est également capable de se garer tout seul.

Mark Cund, Jaguar Land Rover Autonomous Vehicle Research Manager, a déclaré : "Le périphérique de Coventry est connu pour ses bretelles d'accès et sorties compliquées. Il représente des conditions très difficiles, en particulier sous la pression des heures de pointe. Notre voiture autonome n'est pas influencée par la pression, les frustrations ou la fatigue telles qu'un conducteur peut les ressentir et est donc capable de transformer une situation potentiellement très stressante en un contexte totalement dépourvu de stress."