WEC - Six Heures de Silverstone: Toyota déclaré vainqueur puis disqualifié, Rebellion en profite © BELGA

Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, déclarés vainqueurs des Six Heures de Silverstone dimanche, et croyant au volant de leur Toyota hybride N.8 à une troisième victoire consécutive dans le championnat d'endurance WEC, ont finalement été disqualifiés pour non-conformité, a indiqué dimanche soir la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

La FIA a également exclu de la course la deuxième Toyota TSO 50 Hybrid du trio Conway-Kobayashi-Lopez pour les mêmes raisons.
Après ces disqualifications, c'est donc l'équipe suisse Rebellion R13 de Mathias Beche, Thomas Laurent et Gustavo Menezes qui récupère la victoire.
Les deux Toyota ont échoué aux tests de flexibilité des patins. Tous les relevés ont été faits en présence d'un représentant technique de Toyota avant d'être confirmés auprès des commissaires.
Déjà vainqueur au Mans et à Spa, le trio, qui a passé la ligne en tête, a devancé l'autre Toyota de Conway, Kobayashi et Lopez, comme lors des deux premières courses de la saison mais a donc échoué à réaliser un troisième doublé.
Dans la catégorie GTE Pro, Maxime Martin a terminé cinquième au volant de son Aston Martin.