Pas de rétroviseurs pour l'Audi e-tron © BELGA

Audi vient de rendre publiques quelques images de son SUV électrique. La voiture est testée dans l'Audi Wind Tunnel Centre d'Ingolstadt. Le constructeur allemand entend ainsi attirer l'attention sur les qualités aérodynamiques de ce modèle.

Le profilage aérodynamique d'un véhicule détermine pour une bonne part sa consommation et dans le cas d'un véhicule électrique exerce donc une influence directe sur son autonomie. Aussi Audi a-t-il tout mis en œuvre pour réduire autant que possible la résistance à la pénétration dans l'air de son SUV électrique.

C'est ainsi que l'on a eu recours à des solutions classiques comme la calandre active qui reste normalement fermée de manière à optimiser l'aérodynamique, mais peut s'ouvrir temporairement pour améliorer le refroidissement de tel ou tel composant. Les jantes à voile (quasi) plein ont elles aussi été retenues pour limiter les turbulences et donc les pertes d'efficacité qu'elles génèrent.

Toujours pour des raisons d'efficacité aérodynamique, la marque aux quatre anneaux a remplacé les habituels rétroviseurs extérieurs par de minuscules caméras.

Grâce à ces mesures et à beaucoup d'autres encore, les ingénieurs sont parvenus à abaisser le Cx de l'e-tron à 0,28, soit une valeur record pour un SUV. La marque allemande annonce avoir obtenu, par ce biais, un gain d'autonomie de l'ordre de 30 km en conduite normale, la rayon d'action maxi atteignant quelque 400 km, toujours d'après le constructeur. Tous ces chiffres ont été calculés selon les nouvelles normes de mesure, plus réalistes.

Rappelons que les caméras remplaçant les rétroviseurs étaient jusqu'à présent l'apanage des concept-cars, étant donnés qu'elles étaient difficiles à faire homologuer pour une utilisation sur route ouverte. L'image filmée par les caméras s'affiche sur de petits écrans OLED situés à chaque extrémité de la planche de bord. Précisons encore que ces "rétroviseurs électroniques" ne seront proposés que contre supplément.