Porsche Classic imprime en 3D © BELGA

Certains collectionneurs sont parfois confrontés à un problème de disponibilité de pièces. Introuvables et/ou plus produites, c'est l'impasse, la voiture peut même devenir inutilisable. Grâce à la technologie des imprimantes 3D, Porsche a trouvé la parade.

Le catalogue de pièces de Porsche Classic compte plus de 52.000 pièces. Si une certaine pièce de rechange, très particulière, n'est plus en stock, elle est reproduite grâce aux outils d'origine. Cela dit, garantir l'approvisionnement de cette manière (en très petite quantité) représente un coût difficilement rentable, même pour les experts de Porsche.

Mais grâce à une nouvelle génération d'imprimante 3D il leur deviendra permis de produire des pièces à l'unité et de manière économique. Porsche a déjà mené des essais, par exemple pour le levier de débrayage de la Porsche 959. Le levier de débrayage "imprimé" par couches a brillamment réussi les tests de solidité, cette pièce est d'une qualité irréprochable et fonctionne parfaitement.

Porsche construit actuellement 8 autres pièces par impression 3D afin de valider ce procédé. Il s'agit de pièces en acier et en alliage léger réalisées par fusion sélective par laser et d'éléments synthétiques fabriqués par imprimante SLS (Selective Laser Sintering, ou frittage sélectif par laser). Ainsi, des pièces pourront être fabriquées sur demande, sans les problématiques d'outillage et de stockage. Côté prix, Porsche Classics n'a pas livré ses "tarifs d'impression", tout étant sur demande.