L'histoire de l'automobile recèle de très jolies aventures. Comme celle de deux frères est-allemands rêvant de leur propre Porsche dans les années 50. Un habitant autrichien leur a rendu un bel hommage.

Posséder une Porsche dans l'Allemagne de l'Est d'après-Guerre était le rêve "impossible" des frères Reimann, mais que l'aide de Ferdinand Porsche en personne leur permettra pourtant de réaliser. Si elle fait bien penser à une 356 des années 50, leur Lindner coupé est en fait plus longue de 30 cm, possède 4 sièges et repose sur une base de VW Type 32 militaire. En tout, treize unités sortiront des ateliers.

Malheureusement, les deux ingénieurs soupçonnés d'évasion politique passent par la case prison. Leurs Lindner sont confisquées et retirées de la circulation. En 2011, Alexander Fritz, juriste autrichien fasciné par cette histoire, met la main sur l'un des trois exemplaires encore recensés de nos jours. Il se lance dans une profonde restauration car ce qu'il découvre n'est ni plus ni moins qu'un tas de métal rouillé mais qui roule ! La restauration s'étale dans le temps (et les coûts) mais le résultat est surprenant. Le plus beau dans cette histoire est que Alexander a rencontré l'un des deux frères et lui a montré "sa" voiture, presque restaurée, un peu avant sa mort.