La stratégie de la Commission sur le climat est "décevante et peu ambitieuse" © BELGA

La stratégie de la Commission pour le climat à l'horizon 2050 est "décevante et peu ambitieuse", a estimé mercredi l'eurodéputé Yannick Jadot au nom du groupe Verts/ALE du Parlement européen.


Dans sa vision stratégique présentée mercredi, l'exécutif européen expose une série d'options qui permettraient d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Autrement dit, à cette échéance, l'UE devrait avoir diminué au maximum ses émissions de CO2 et avoir "compensé" celles restantes en investissant dans des projets de réduction des gaz à effet de serre (GES).
"Les effets positifs sur l'économie, l'emploi et la santé d'une transition vers une économie 'net-zéro' émissions sont nombreux et reconnus par la Commission aujourd'hui. C'est pourquoi il est encore plus incompréhensible qu'elle se cantonne au business as usual en matière de politique climatique pour les 10 prochaines années", déplore M. Jadot.
D'après lui, cette stratégie "est une occasion manquée de présenter des objectifs climatiques clairs en vue d'une économie décarbonée génératrice d'emplois, qui permettra de maintenir le réchauffement climatique sous 1,5°c".
Pour réaliser cette ambition, "l'UE doit augmenter son objectif de réduction des émissions à 55% à l'horizon 2030 (actuellement fixé à 40%, ndlr), et modifier l'ensemble de ses politiques sectorielles dès aujourd'hui", estime le groupe des Verts/ALE.