L'aviation israélienne a détruit lundi soir le bâtiment d'Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, en plein accès de fièvre dans et autour de la bande de Gaza gouvernée par le mouvement islamiste palestinien.


Aucune victime n'a été rapportée dans un premier temps. Les frappes israéliennes ont été précédées par l'envoi de dispositifs non explosifs ou de faible puissance communément employés par l'armée israélienne pour signifier aux occupants d'un bâtiment civil d'évacuer les lieux avant une attaque.
Bien que tenu à distance par la mise en place d'un périmètre par les forces de sécurité du Hamas, un journaliste de l'AFP a vu le bâtiment détruit dans le centre de la ville de Gaza.
La chaîne, disparue provisoirement des écrans après l'attaque, a ensuite annoncé sur Twitter reprendre sa diffusion d'un lieu non précisé, "après la destruction (de son) siège par les appareils" israéliens.
L'armée israélienne a justifié la destruction des locaux de la chaîne par les tirs de roquettes et de mortier palestiniens essuyés par Israël depuis dimanche soir et dont elle tient le Hamas pour responsable en tant que force gouvernante dans l'enclave.
Al-Aqsa TV est "la propriété et l'instrument du Hamas", a dit l'armée dans un communiqué. "Elle contribue aux agissements militaires du Hamas, notamment en fournissant des messages opérationnels aux militants, en dirigeant et en appelant ouvertement à des actes terroristes contre Israël, et en indiquant comment mener ces activités terroristes", a-t-elle dit.