Première en Australie: des nageurs secourus en mer par un drone © BELGA

Un drone a pour la première fois jeudi en Australie secouru deux nageurs en difficulté dans l'océan, en leur larguant des équipements de sauvetage.

L'île-continent est un des leaders de l'expérimentation des drones dans le domaine du sauvetage aquatique. Plusieurs dizaines d'engins sont actuellement en phase de test sur diverses plages du pays, en plein été austral.

Jeudi, deux adolescents ont été les premiers à être secourus par un drone, après avoir été emportés et mis en difficulté dans l'eau par une houle de trois mètres au large de Lennox Head en Nouvelles-Galles du Sud, non loin de la frontière avec le Queensland. Ce sont des plagistes qui ont alerté les nageurs-sauveteurs, lesquelles ont prévenu le pilote du drone. "J'ai pu le faire décoller, voler et larguer l'équipement de sauvetage en une à deux minutes", a expliqué Jai Sheridan au Gold Coast Bulletin. "D'habitude, cela prend quelques minutes de plus aux sauveteurs pour atteindre les personnes en difficulté."

Ces drones sont également testés pour repérer les requins s'approchant des côtes. Ils utilisent ainsi les technologies dernier cri pour identifier différents objets dans la mer: intelligence artificielle, milliers d'images et algorithme. Le logiciel peut faire la différence entre les différents habitants de la mer comme les requins, qu'il identifie avec un taux de réussite de 90%, contre 16% à l'œil nu.

Les clubs de secours pour les surfeurs sont des institutions sur les côtes australiennes, où vit la majorité de la population. Les secouristes surveillent la mer à l'œil nu et en cas de danger, ils partent au secours de la personne à bord de canots pneumatiques ou de planches. Certaines plages australiennes sont équipées de filets antirequins mais ils ne garantissent pas totalement la sécurité, tout en provoquant d'importants dégâts sur la faune marine, selon une étude gouvernementale qui préconise leur disparition progressive.

Il y a eu plusieurs attaques de squales cette année. D'après les spécialistes, les incidents sont en augmentation à cause de la popularité croissante des sports nautiques et du fait que certaines catégories de poissons se rapprochent des plages. Mais les attaques mortelles sont rares, 47 au cours des 50 dernières années.