Au premier semestre 2017, 20,9 millions de personnes dans le monde infectées par le Vih avaient accès à un traitement. En 2000, à peine 685.000 personnes vivant avec le Vih avaient accès à un traitement pour leur maladie, indique lundi l'Unaids, l'agence de l'ONU pour le Sida.

"Peu de gens savent qu'en l'an 2000, il n'y avait que 90 personnes sous traitement en Afrique du sud", souligne Michel Sidubé, directeur exécutif de l'Unaids, s'exprimant à Khayelitsha, un township du Cap. "Aujourd'hui, 4 millions de personnes ont un traitement dans ce pays. Il faut encourager, soutenir et reproduire ce genre de progrès". L'Afrique du sud est l'un des pays les plus touchés par le Vih/Sida.

La croissance du nombre de personnes sous traitement permet de maintenir beaucoup de gens infectés en bonne santé. Par ailleurs, les personnes sous traitement sont beaucoup moins contaminantes. Enfin, la transmission du virus entre la mère et l'enfant est aussi réduite.

En 2016, 36,7 millions de personnes vivaient avec le Vih. Il y a eu 1,8 million de nouvelles contaminations cette année là. Un million de personnes sont décédées l'an dernier d'une maladie liée au Vih/Sida.