Bruxelles

Aujourd'hui
  • 13°
  • 13%
  • SSO 25km/h
La météo à 10 jours

Choisissez votre signe

  • belier
  • taureau
  • gemeaux
  • cancer
  • lion
  • vierge
  • balance
  • scorpion
  • sagittaire
  • capricorne
  • verseau
  • poissons

Togo: trois tués par balle dans des heurts avec les forces de l'ordre à Lomé

Trois personnes ont été tuées par balle jeudi et des dizaines d'autres blessées, selon l'opposition, au cours de heurts dans Lomé entre jeunes et forces de l'ordre togolaises avant une manifestation de l'opposition interdite.

"Nous avons été informés d'un bilan provisoire à 15H30 de trois morts par balle à Lomé. Il y a 44 blessés par balle, et 36 personnes ont été battues", a déclaré à des journalistes la porte-parole de l'opposition Brigitte Adjamagbo-Johnson.
Mercredi, au moins quatre personnes avaient déjà été tuées, selon le gouvernement, dans les deux principales villes du pays, Lomé et Sokodé, au cours de violents affrontements.
La principale coalition d'opposition avait maintenu jeudi malgré l'interdiction du gouvernement son appel à marcher jusqu'au siège de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour demander la démission du président Faure Gnassingbé, héritier d'une famille au pouvoir depuis 50 ans.
Des groupes de jeunes avaient dressé jeudi, comme la veille, des barricades et brûlé des pneus à Bè, secteur historique de l'opposition dans Lomé d'où devaient partir les marches. Les forces de l'ordre, déployées en nombre, sont intervenues pour les disperser en usant massivement de gaz lacrymogène.
Cinq jeunes de Bè ont été blessés "par balle", dont deux se trouvent dans un "état critique", a déclaré Eric Dupuy, porte-parole de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC, opposition), qui a également fait état de "tirs autour du domicile" du chef de file historique de l'opposition, Jean-Pierre Fabre, vers 13H00 locales et GMT.
Le directeur d'Amnesty international Togo, Aimé Adi, a confirmé le bilan de cinq blessés par balle, qui étaient en train d'être "évacués" vers une clinique de la capitale togolaise pour être soignés en urgence.
On ignorait jeudi soir si les trois personnes tuées faisaient partie de ces cinq blessés.
Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0